La culture sous serre, les clés de la réussite…

Vous faites l’acquisition d’une serre de culture pour mettre dans votre jardin ou votre potager et souhaitez à tout prix réussir vos cultures ou l’hivernage de vos plantes, voici quelques conseils pratiques :

Selon les besoins que vous aurez le choix du type de serre est primordial et nous y avons consacré un article complet. Vous pouvez le consulter ici.
Ensuite, il vous faudra respecter des règles basiques qui font que vos plantes se sentiront pour le mieux dans leur nouvel environnement, des règles qui répondent à une seule question : de quoi les végétaux ont besoin ?

D’une protection contre le froid


Tous les végétaux ne sont pas égaux en termes de résistance au froid ou de besoin en chaleur. Par contre, il n’y en a très peu qui peuvent subir des variations brutales de températures. Ainsi, quels que soient le type de cultures que vous envisagez sous votre serre, il faudra veiller à avoir une température constante. Pour cela, il existe différents moyens. L’isolation de votre serre en hiver est cruciale. Si vous avez des parois bien isolantes, comme du polycarbonate alvéolaire épais, cela peut être suffisant. Si vos parois n’ont pas un fort pouvoir isolant, il faudra penser à accessoiriser votre serre. Dans ce cas, il existe des rouleaux de films à bulles qui viennent se plaquer sur les parois intérieures et qui retiennent la chaleur à l’intérieur de la serre. Vous aurez certainement besoin de chauffer l’intérieur de la serre, notamment la nuit et tôt le matin, pour éviter que la température ne retombe de trop. Plusieurs types de chauffages existent : à pétrole, électriques ou à gaz.

D’un air frais et pur


L’effet de serre, la photosynthèse, la chaleur générée par des chauffages de serre, l’humidité ambiante… Si vous n’aérez pas votre serre régulièrement, voire quotidiennement, vos plantes peuvent étouffer, et risquez de voir assez vite de la moisissure et d’autres maladies sur vos végétaux préférés. Il est donc indispensable de renouveler l’air dans votre serre, soit manuellement en ouvrant la porte et les lucarnes de toit. L’air frais entrera par la porte et chassera l’air pollué par les fenêtres de toit. Attention quand même de ne pas générer trop de courant d’air au niveau même des cultures.

Il existe des accessoires très ingénieux et surtout très pratiques qui permettent d’ouvrir automatiquement les lucarnes de toit ou fenêtres latérales en fonction de la chaleur dans la serre. Ces compas automatiques sont dotés de pistons dont le fluide se dilate et se contracte selon la chaleur. Ainsi, vous n’aurez pas à réaliser l’opération manuellement tous les jours. C’est également très utile lors de vos vacances ! Pour aider le brassage de l’air, vous pouvez également investir dans les chauffages avec fonction soufflage. Ainsi, vous profitez de cet accessoire l’hiver pour chauffer l’hiver et n’utiliser que la fonction soufflage le reste du temps.

D’une lumière suffisante pour leur épanouissement


Si vous optez pour une serre d’agrément en verre, vous mettez toutes les chances de votre côté sur l’apport maximal en luminosité naturelle pour vos plantes. C’est un matériau totalement transparent qui laisse passer les rayons du soleil tout en bloquant les UV ! Cependant, n’oubliez surtout pas de nettoyer les panneaux car des parois encrassées gênent la pénétration de la lumière. Les panneaux en polycarbonate laissent également passer largement la lumière naturelle.
Certaines plantes auront besoin d’une lumière forte ou plus longtemps dans une journée et vous devrez alors vous munir de lumières artificielles.

Pensez également à tailler les plantes trop envahissantes et qui pourraient faire trop d’ombre aux autres végétaux…

Et dernier petit conseil, même si vos plantes aiment la lumière, surveillez le risque de brûlures et optez pour des rideaux de soleil l’été qui feront de l’ombre quand les rayons sont trop puissants.

D’un apport en eau régulier


Vos végétaux sous serre ne bénéficient pas directement de l’eau de pluie puisque par définition, ils sont couverts !
Vous devrez alors procéder à un arrosage régulier et mesuré en fonction de vos plantes. Il existe une ressource naturelle et gratuite qui est l’eau de pluie. Il serait dommage de ne pas l’utiliser pour l’arrosage. La plupart des serres d’agrément sont dotées de gouttières qui vous permettent de récupérer les eaux de pluie. Connectez un réservoir à ces gouttières et utilisez cette eau pour l’irrigation de vos plantes ! Il existe des systèmes de goutte-à-goutte ou des programmateurs d’arrosage très utiles quand vous vous absentez plusieurs jours et que vous n’avez pas de voisin pour s’occuper de votre serre !

Voici les quelques conseils de base que nous pouvons vous prodiguer. Consultez également nos autres fiches conseils, comme l’entretien de votre serre ou les différents types de matériaux pour une serre d’agrément.